Tout ce que vous devez savoir sur la nouvelle loi allemande sur les secrets commerciaux

La nouvelle loi allemande sur les secrets commerciaux réforme la manière dont le savoir-faire et les informations commerciales confidentielles sont protégés dans le pays.

Le vol et la fuite de données représentent une menace sérieuse non seulement pour les données personnelles, mais aussi, à notre époque, pour les secrets commerciaux, qui représentent un risque majeur pour la sécurité. Les nouvelles et les études nous rappellent régulièrement l’ampleur et les effets de l’espionnage industriel et de l’espionnage concurrentiel. La loi sur les secrets commerciaux (Gesetz zum Schutz von Geschäftsgeheimnissen) est un texte législatif important qui est sur le point de transformer la protection et l’application des secrets commerciaux et commerciaux en Allemagne.

Après plusieurs mois de retard, le 21 mars 2019, le Parlement allemand a adopté le projet de loi sur les secrets commerciaux du gouvernement fédéral, qui devrait être appliqué dans le courant de cette année. Cette loi transpose en droit national allemand la directive 2016/943 de l’Union européenne relative à la protection du savoir-faire non divulgué (dessins de construction, méthodes de fabrication, ingrédients et recettes) et des informations commerciales (données sur les clients, études de marché et prix d’achat) afin de protéger les secrets commerciaux contre toute acquisition, utilisation et divulgation illicites.

Harmonisation des règles sur le secret commercial

Jusqu’à présent, la protection du savoir-faire confidentiel et des informations commerciales n’avait été réglementée que de manière fragmentaire par plusieurs lois allemandes, dont certaines, comme la loi sur le droit d’auteur et les droits voisins (Urheberrechtsgesetz) et la loi sur les brevets (Patentgesetz) ainsi que des textes moins spécifiques comme la loi contre la concurrence déloyale (Gesetz gegen den unlauteren Wettbewerb) et des paragraphes du Code civil (Bürgerlichen Gesetzbuches).

La nouvelle loi est prévue pour harmoniser les différentes règles nationales existantes. En outre, les directives étant des actes législatifs ayant des objectifs que tous les pays de l’UE doivent atteindre, on s’attend à ce que la loi allemande sur les secrets commerciaux crée une base pour la protection des secrets commerciaux dans l’UE. Selon la loi, une protection compréhensible contre l’acquisition, l’utilisation et la divulgation illicites peut être obtenue car “l’accès aux secrets commerciaux et leur exploitation peuvent avoir une valeur économique significative”.

Une définition juridique du secret commercial

L’une des innovations les plus importantes de la loi allemande est la définition juridique du secret commercial. La qualification d’une information comme “secret commercial” ne dépend pas seulement de l’intention subjective du propriétaire ou d’un besoin objectif de secret ; elle est en outre déterminée par des moyens objectifs de protection. Selon la loi, les secrets commerciaux sont des informations :

  1. Qui n’est généralement pas connue ou difficilement accessible, ni dans son intégralité, ni dans la disposition et la composition précises de ses éléments, aux personnes qui, dans les milieux, traitent normalement ce type d’information et qui a donc une valeur économique,
  2. Qui est soumise à des mesures de confidentialité appropriées par son titulaire légitime dans les circonstances
  3. Dans la confidentialité duquel le titulaire a un intérêt légitime.

Nouvelles mesures pour les entreprises

La nouvelle loi stipule que les informations non protégées ne peuvent pas être considérées comme un secret, de sorte que les propriétaires d’un secret commercial doivent appliquer des mesures “appropriées” pour garantir la non-divulgation. En outre, ils doivent être en mesure de démontrer que de telles mesures spécifiques ont été mises en place afin de demander une protection en vertu de la Loi sur les secrets commerciaux.

Les entreprises devront identifier les informations qui peuvent être considérées comme des secrets commerciaux et prendre des mesures préventives pour les protéger. Ces mesures doivent être mises en œuvre tant au niveau technique qu’organisationnel et elles doivent permettre d’assurer une prévention interne et externe des atteintes à la protection des données. La loi sur les secrets commerciaux ne définit pas de mesures spécifiques ; tout comme dans le cas du RGPD, le spectre devrait inclure des clauses de confidentialité, la surveillance de l’accès à l’information, les pare-feu, le cryptage, etc.

Si une atteinte à la protection des données survient malgré les mesures de protection de la vie privée appropriées, le propriétaire d’un secret commercial peut faire valoir ses droits contre le contrefacteur. Les moyens de recours en cas de violation en vertu de la Loi sur les secrets commerciaux comprennent la cessation ou l’interdiction de l’utilisation ou de la divulgation du secret commercial. En outre, il est possible de recouvrir et de détruire les marchandises contrefaites ; d’obtenir des dommages-intérêts, une indemnisation pécuniaire, et des demandes d’information.

Conclusion

Bien que la nouvelle loi ne soit pas encore entrée en vigueur, les entreprises qui font des affaires en Allemagne devraient en connaître les possibilités et les exigences et commencer à s’y conformer dans leur propre intérêt. Le RGPD peut servir de point de départ à la mise en œuvre des mesures de sécurité requises, y compris l’identification des secrets commerciaux, la mise à jour des meilleures pratiques pour assurer une protection continue ainsi que la mise en œuvre de mesures techniques et organisationnelles de protection des données.

Leave a Reply

avatar